Search

Enseigner efficacement

La connaissance du langage non-verbal dans le milieu éducatif permet de mieux comprendre ses élèves en décryptant leur comportement.

Comme par exemple, comprendre le caractère, repérer des demandes que des élèves n’oseraient pas exprimer verbalement, repérer les élèves en difficulté…

D’un autre côté, l’enseignant qui connaît le langage non-verbal peut utiliser sur lui-même les bons gestes, la bonne intonation de voix pour améliorer sa communication avec les élèves et se faire écouter. S’il a des difficultés à se faire entendre, adopter le bon Langage corporel lui permettra d’augmenter son charisme pour se faire écouter.

L’enseignant confronté à des enfants sera à même de comprendre que le cerveau des enfants ne fonctionne pas comme celui des adultes. Plus un enfant est jeune, plus il est dans le langage non-verbal et y est donc particulièrement sensible.

Un langage non-verbal inadapté peut s’avérer catastrophique dans la vie de l’enfant et lui fera de l’ombre tout au long de sa vie adulte. C’est pourquoi il est si important d’apprendre à comprendre l’enfant et à communiquer avec lui avec un langage non-verbal qui lui est approprié tout comme de pouvoir s’adapter à l’environnement de l’enfant, à un contexte et à des besoins précis.

Le clignement de paupières est un indicateur indéniable sur l’attention de vos élèves. Un clignement rapide va permettre à un élève de photographier ce que l’enseignant dit.

A contrario, une absence de clignement de paupières pendant un temps supérieur à 10 secondes, va vous indiquer que l’élève n’est plus attentif au cours. D’autres indicateurs peuvent vous accompagner pour améliorer votre méthode d’enseignement.

Pour cela, inscrivez-vous à la formation de la Synergologie, discipline du langage corporel et de la communication non verbale.

Sur www.evocom-consulting.fr