Search

Pour les professionnels de la santé

Apprendre à décrypter le langage non-verbal d’un malade est d’une grande utilité pour tous les soignants.

Un soignant formé sur le langage non-verbal comprendra le langage corporel et les expressions du soigné et pourra développer une relation de meilleure qualité. Il deviendra un meilleur soignant. Ainsi une bonne qualité de communication permettra d’aboutir à des résultats thérapeutiques également bien meilleurs.

Imaginez une personne soignée qui n’apprécie pas la personne soignante. Elle refusera de se confier à elle. Ainsi, connaître le Langage Non Verbal permet d’évaluer la qualité de communication que l’on entretient avec le patient.

Autre exemple. Parfois, une personne habituée à la souffrance lorsque cette dernière est devenue chronique, perd la conscience de l’intensité de la douleur qu’elle ressent. Mais son corps donnera au soignant des indices. Si le soignant pose une question fermée (Avez-vous encore des douleurs ?) et que le patient répond NON, on va observer le sens de langue. Si elle sort du côté gauche (Pour le patient) et traverse toute la lèvre jusqu’à rentrer de l’autre côté, on pourra se conclure que le patient rejet son propos à la question posée. Au soignant de continuer sa prise en charge.

Pour cela, inscrivez-vous à la formation de la Synergologie, discipline du langage corporel et de la communication non verbale.

Sur www.evocom-consulting.fr