Search

Allocution d’Emmanuel MACRON COVID-19

Tout commence à 20h02, l’heure a été pensée en lien avec les applaudissements pour les soignants.

L’allocution du président du 13 Avril 2020 va durer 28 minutes à peut près ou il parle sur les modalités du déconfinement pour le 11 Mai 2020. Pendant son allocution, le président va laisser parler sa gestuelle corporelle et on va la décrypter.

  1. Commençant par la STATUT, celle-ci va définir son état émotionnel marqué depuis un certain temps. On peut observer que son œil gauche est plus petit que son œil droit cela va nous indiquer qu’il est personnellement touché par la situation (signe de dépression). Et on peut observer sous son œil droit le blanc de l’œil (sampaku) apparaître. Cela va nous indiquer un épuisement professionnel en lien avec la crise sanitaire. Pendant toute l’allocution, Emmanuel MACRON parle en majorité avec la main droite (contrôle du discours).

2. (2,18min) Pendant toute son allocution, nous pouvons observer un changement de position de chaise quand il s’adresse à chacun d’entre nous. Son corps bascule en arrière, comme si il voulait se retirer de la situation.

3. (6,10min) Ensuite, il parle du soutien aux français de l’étranger et il fait un geste avec sa main droite sur le côté droit de sa bouche B1P1. La microdémangeaison nous indique « qu’il y a un décalage entre ce que je vois ou ce que j’entends ». Celle-ci nous laisse à penser qu’il est dans un espace polyphonique « Message » il traite un souvenir dans sa mémoire qui implique un événement personnel lié « au soutien aux Français de l’étranger ». 

4. (10,05 min) A l’évocation des mesures du chômage partiel, on observe un changement d’état émotionnel traduit par un changement de position de chaise (en avant côté gauche) qui va nous indiquer une forme d’hésitation dans sa prise de parole en lien avec le sujet.

5. (13,20) Il évoque comment le gouvernement doit penser à organiser différemment le temps et l’espace pour une reprise à l’école le 11 MAI. A ce moment là, sa main se dirige vers la droite. Dans une dimension socio-affective, cela indique que ni lui ni son gouvernement ne sait comment agir à cet instant là.

6. (15,10 min) Il annonce qu’il travail à rendre le confinement plus supportable pour les français. Il dit « pour vous protéger, pour votre intérêt » Cette seconde microdémangeaisons sur la même zone du visage B1P1 va nous indiquer une fois de plus qu’il traite un souvenir dans sa mémoire qui implique un événement personnel lié à la façon dont il gère la crise sanitaire. On peut observer qu’il fini sa phrase avec un geste lent des mains dit (mains lavées). Cela nous indique une tension interne.

7. (16,09 min) Sur cette photo, E. Macron exquis un sourire sur « Ne pas tester tous les français, ça n’aurait aucun sens ». Là encore, on peut supposer qu’il traite une information ou une situation auquel il aurait fait face et y répond pendant son allocution.

8. (18,15 min) « Le gouvernement présentera d’ici 15 jours… » Le geste des mains indique qu’il faut agir ensemble dans la même direction suivi d’un clape de fin. Le président montre la direction à suivre et c’est lui qui décide.

9. (20,22 min) « Notre pays est celui qui a engagé le plus d’essais cliniques en Europe… » E. Macron fait une pince K avec sa main droite. Cela traduit qui veut être précis sur qu’il avance tout en contrôlant ses propos. Et démontrer que la France est en avance sur ses homologues européens. 

10. (21,23 min) Il évoque le fait que le virus semblait avoir été vaincu mais il revient tout en montrant l’Asie sur sa droite. C’est ce que l’on appel un geste géospatial. Il situe l’Asie sans pour autant savoir quelle se trouve là-bas exactement. Ce geste l’accompagne à structurer son discours. 

11. (27,35 min) « Vive la république, Vive la France » Voilà la fin de son allocution mais avec un état émotionnel très marqué par ce que l’on appel une dissymétrie du visage. Et ça nous ne le contrôlant pas. 

Observez par vous même la photo.

Mettez une feuille pour cacher la moitié puis l’autre côté. 

-Observez son côté droit : Il remonte, il veut montrer que tous va bien. C’est le côté social.

-Observez son côté gauche : Il s’affaisse, C’est soi, c’est ce que nous vivons véritablement. C’est le côté personnel.

Après avoir regarder l’allocution et après analyse de son langage corporel, nous pouvons dire que la crise sanitaire affect sa position de président. Il contrôle son discours et il reste vigilant sur sa position. Il vaut se montrer l’homme de la situation et qu’il a fait et fera tout le nécessaire pour les français sans pour autant en être convaincu lui même. La lecture de son langage corporel nous montre qu’il est en phase d’épuisement professionnel et un stress chronique sur l’aspect émotionnel.

Pascal POETTO Synergologue « spécialiste du langage corporel »